loading spinner

Important : Questionnaire impact Coronavirus – AVRIL 2020

Le 20 avril 2020

IMPORTANT : QUESTIONNAIRE IMPACT CORONAVIRUS
AVRIL 2020

 Chères brasseuses,  Chers brasseurs,

Nous vous serions extrêmement reconnaissants de bien vouloir remplir très rapidement le nouveau questionnaire d’impact spécifique aux brasseurs indépendants que le SNBi a construit.

Il est très important qu’après 5 semaines de confinement, nous puissions évaluer précisément et quantitativement, l’impact de la crise sur nos brasseries artisanales et indépendantes.

Dans les jours qui viennent, Jean-François DROUIN, Président du SNBi, participera à différentes visioconférences avec le ministre du budget, le ministre de l’agriculture, avec des cabinets ministériels et quelques décideurs politiques régionaux.

Il est primordial que nous ayons une photographie la plus juste possible, pour expliquer notre situation et justifier nos demandes.

https://forms.gle/wAvtimbXnxfDAmZD7

Nous comptons sur votre participation active.

Nous vous présenterons très bientôt la synthèse des résultats des enquêtes menées depuis le début du confinement.

Amitiés brassicoles,

L’équipe du SNBi

Lire la suite

Evolution de l’aide du fonds de solidarité

Le 17 avril 2020

Le gouvernement fait évoluer le dispositif suite aux différentes demandes des organisations professionnelles et notamment de nos confédérations de tutelle la CGAD et l’U2P ; l’idée est de mieux prendre en compte des difficultés rencontrées.

Comme annoncé, le fonds de solidarité passe d’1 milliard d’euros à 7 milliards d’euros. 

Le décret modificatif du 16 avril 2020 est paru ce jour au journal officiel.

Comme précédemment indiqué, ce fonds s’adresse à toutes les entreprises de moins de 10 salariés qui font moins d’un million d’euros de chiffre d’affaires.
La perte de chiffre d’affaires pour l’éligibilité entre 2019 et 2020 passe de 70 à 50 %.

Le fonds est élargi à certains entrepreneurs qui n’étaient pas éligibles . Le dispositif est ainsi ouvert aux entreprises en difficulté à l’exception de celles se trouvant en liquidation judiciaire au 1er mars 2020.

La période de référence pour le calcul de la baisse de 50% est calculée par les entreprises sur la période comprise entre le 1er avril 2020 et le 30 avril 2020, ou si elles le souhaitent, par rapport au chiffre d’affaires mensuel moyen de l’année 2019.

Pour les entreprises créées après le 1er avril 2019, le calcul est réalisé par rapport au chiffre d’affaires mensuel moyen sur la période comprise entre la date de création de l’entreprise et le 29 février 2020.

Il est également précisé que le bénéfice imposable de 60 000 euros, qui est un des critères d’éligibilité au fonds est doublé si le conjoint du chef d’entreprise exerce une activité professionnelle régulière dans l’entreprise sous le statut de conjoint collaborateur.

Pour les sociétés, le bénéfice imposable ne doit pas excéder 60 000 euros par associé et conjoint collaborateur.

La demande d’aide auprès du Fonds de solidarité doit être faite pour le mois d’avril avant le 31 mai 2020.

Par ailleurs, le plafond de l’enveloppe complémentaire, dont peuvent disposer les entreprises au cas par cas, passe de 2 000 euros à 5 000 euros selon le chiffres d’affaires de l’entreprise. Il est ainsi de :

  • 2 000 euros pour les entreprises ayant un chiffre d’affaires inférieur à 200 000 euros, pour les entreprises n’ayant pas encore clos un exercice ;
  • dans la limite de 3 500 euros, pour les entreprises ayant un chiffre d’affaires constaté lors du dernier exercice clos égal ou supérieur à
    200 000 euros et inférieur à 600 000 euros ;
  • dans la limite de 5 000 euros, pour les entreprises ayant un chiffre d’affaires constaté lors du dernier exercice clos égal ou supérieur à
    600 000 euros. »

La Foire aux Questions du Gouvernement n’a pas encore était mise à jour mais devrait l’être rapidement (rappel du lien : FAQ Entreprises).

Nous vous invitons à la consulter pour toute précision car elle est actualisée régulièrement.

Vous êtes extrêmement nombreux à nous écrire sur entraide_snbi@brasseurs-independants.fr, ce qui nous permet de traiter et faire remonter vos problématiques.
Nous sommes à vos côtés, vous pouvez compter sur nous.
Unis au sein du SNBi, nous sommes et serons plus fort.

Amitiés brassicoles,

L’équipe du SNBi
Lire la suite

Lancement du site : Soutenez nos artisans brasseurs

En cette période de crise sans précédent, le SNBi, soucieux d’aider au mieux ses adhérents, lance un site en ligne : « SOUTENEZ NOS ARTISANS BRASSEURS PARTOUT EN FRANCE»

Ce site recense sur une carte toutes les brasseries indépendantes adhérentes, à savoir plus de 500.

Pendant le confinement lié au COVID-19, et en appliquant les mesures de sécurité appropriées,  les brasseries déploient de nombreuses initiatives afin de continuer à proposer des bières artisanales à leurs clients :

– système de drive mis en place,
– livraison à domicile,
– vente en ligne,
– boutiques ouvertes …

Ainsi, les clients souhaitant acheter de la bière artisanale locale pourront aisément trouver les informations spécifiques sur ce site.

D’autres brasseurs ont fait le choix, tout à fait respectable, de fermer temporairement ; ils figurent aussi sur ce site, afin de les soutenir également après le confinement.

Gage de Qualité, de Transparence et d’Authenticité, vous trouverez toujours une bière artisanale près de chez vous !

En consommant une bière artisanale, vous soutenez nos artisans brasseurs.

Ils ont besoin de vous, merci pour votre solidarité !

Syndicat National des Brasseurs Indépendants
https://solidarite-brasseurs.fr/

Lire la suite

Covid-19 : Bulletin d’information 5 avril 2020

Le 5 avril 2020

Dans cette période très compliquée pour nos brasseries artisanales et indépendantes, le SNBi est plus que jamais à vos côtés.Nous restons mobilisés 7 jours sur 7, afin de défendre au mieux vos intérêts et vous accompagner.

Nous tenions à vous donner quelques informations sur les actions que nous menons :

– Nous soutenons le principe d’une prime complémentaire de 2500€ pour les indépendants. Cette proposition, portée par les organisations patronales majeures (CPME, U2P), vise à mettre en place une « indemnité de perte de gains », cumulable avec le fonds de solidarité et qui serait versée par le conseil de la protection sociale des travailleurs indépendants (CPSTI).
Nous vous tiendrons évidement informés dans les prochains jours de l’avancée de ce dossier.

– Nous travaillons avec la CGAD et ses organisations adhérentes, afin d’obliger les assurances à aider au maximum les artisans et indépendants, notamment en ce qui concerne le paiement du maintien de salaire en cas d’arrêt de travail d’un salarié, lié à la crise du COVID-19.

– Nous travaillons avec le ministère de l’intérieur afin de faire publier au plus vite et officiellement la dispense de licence pour les brasseurs indépendants. C’est un enjeu majeur qui permettra à tous les brasseurs de retrouver au plus vite le chiffre d’affaires nécessaire.

– N’hésitez pas à consulter régulièrement notre site internet, vous y trouverez différentes fiches d’information qui sont mises à jour en fonction des informations gouvernementales : www.brasseurs-independants.fr

– Le SNBi a réalisé un outil « grand public », qui permettra de valoriser au mieux les actions de nos brasseries artisanales en cette période de crise ; communication à suivre.

Vous êtes extrêmement nombreux à nous écrire sur entraide_snbi@brasseurs-independants.fr, ce qui nous permet de traiter et faire remonter vos problématiques.

Nous sommes très touchés par vos nombreux messages de remerciements, sachez que nous sommes à vos côtés, vous pouvez compter sur nous.

Unis au sein du SNBi, nous sommes et serons plus forts.

L’équipe du SNBi

Lire la suite

Les Brasseurs Indépendants exigent que les assureurs contribuent à l’effort national

Le 30 mars 2020

Communiqué de presse

COVID – 19
LES BRASSEURS INDEPENDANTS EXIGENT QUE LES ASSUREURS
CONTRIBUENT A L’EFFORT NATIONAL
Les brasseurs artisans et indépendants français rencontrent, comme toute la filière des cafés et des restaurants, une situation qui les mènera probablement vers une vague de faillites sans précédent si l’ensemble des acteurs économiques ne joue pas son rôle dans cette crise sanitaire.
Si les banques et l’état ont mis en place des procédures et des solutions pour essayer de préserver les emplois et les entreprises, les assureurs quant à eux répondent aux abonnés absents.
Comment pourrions-nous imaginer que la crise que nous traversons actuellement ne soit pas décrétée et reconnue par l’état comme étant une catastrophe sanitaire ou naturelle ?
Comment les assureurs pourraient-ils ne pas être mis à contribution alors même que l’ensemble des acteurs économiques du pays le sont ?
Nous rappelons ici, que nous avons tous l’obligation de nous assurer que ce soit en tant que professionnel ou à titre privé !
De quel droit les assurances pourraient-elles se dédouaner de leurs obligations, car disons-le clairement, la situation serait évidemment incompréhensible pour tout un chacun.
Aussi, comme une grande majorité des organisations professionnelles, le SNBi demande la reconnaissance par les pouvoirs publics d’un « état de catastrophe sanitaire » qui puisse s’assimiler à une « catastrophe naturelle ».
Cette reconnaissance mettrait les assureurs dans l’obligation de jouer leur rôle et pourrait permettre, notamment aux entreprises qui ont souscrit cette clause, de pouvoir bénéficier d’une couverture de perte d’exploitation.
Nous demandons également pour l’ensemble des indépendants, n’ayant pas souscrit d’option perte d’exploitation, que l’anecdotique contribution de 200 millions d’euros des assureurs au fonds de solidarité soit augmentée de manière drastique. A la vue des résultats pharaoniques des assureurs, cela ne devrait guère les perturber.
Le SNBi affirme donc sa volonté de voir décrété cet état de « catastrophe sanitaire », estimant aujourd’hui qu’avec plus de 40 000 cas confirmés et presque 5000 cas graves en réanimation, nous ne pouvons considérer cette crise autrement que comme une catastrophe.
Où sont donc nos assurances qui prétendent au quotidien défendre leurs assurés ? nous exhortons les compagnies d’assurance à jouer leur rôle de soutien aux forces économiques du pays, dans ce contexte si compliqué pour tous.Jean-François DROUIN
Président du SNBi

Contact presse 
Laurent Boiteau : 02.51.61.51.54

Lire la suite